Catégories mixtapeÉtiquettes , , , , , , ,

I Like 2 Stay Home #25 : Our Prayer, par Ibón Errazkin

Un mix thématique par jour à écouter en temps de confinement.

Il y a quelques semaines, avant même que commence toute cette folie, est paru un très bel album. J’aurais souhaité écrire à son sujet parce que vraiment, c’est un disque que j’écoute souvent – aussi souvent qu’un autre très beau disque, Grande Est La Maison de Cabane. Mais pour plusieurs raisons, je n’ai trouvé ni le temps, ni le courage. Parce qu’il est toujours difficile d’écrire sur un disque qu’on adore, dont on est intimement persuadé qu’il a été écrit en partie pour vous – pour vous seuls –, alors que bien sûr, ce n’est pas du tout le cas… L’album en question est signé Single – un duo, cela ne s’invente pas, composé de  Teresa Iturrioz et Ibon Errazkin -, s’intitule Hola, et parmi ses dix chansons d’une pop où riment classique et magnifique, figurent deux chefs d’œuvre (rien que ça), El Roce et El Sueño. Continuer « I Like 2 Stay Home #25 : Our Prayer, par Ibón Errazkin »

Catégories billet d’humeurÉtiquettes , , , , , , , ,

Décima Víctima, le crime était parfait

Décima Víctima
Décima Víctima

2019, c’est pour moi une année à placer sous le signe de l’Espagne. Parce que Madrid dans la chaleur étouffante du mois de juillet (“neuf mois d’hiver, trois mois d’enfer”, insiste le dicton), ses musées, son Retiro, le quartier de Malasaña, les verres de Rioja, The Cure à presque minuit ; parce que les retrouvailles avec Joan qui, depuis la dernière fois que l’on s’est vu en chair et en os (plus d’une décennie, je crois), est devenu un personnage clé de la scène indé de là-bas et d’ailleurs aussi ; parce que quelques jours plus tard, l’exposition sur La Movida aux Rencontres photographiques d’Arles, ce mouvement qui pour moi est sans doute mon mouvement punk, celui que j’ai en tout cas vécu au plus près – même en habitant un peu loin. Continuer « Décima Víctima, le crime était parfait »