Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , ,

Josh Rouse, Love In The Modern Age (Yep Roc Records)

Josh RouseEn 2003, Josh Rouse, alors joli espoir indie sans trop d’envergure, avait réussi un coup de maître en signant l’une des œuvres les plus nostalgiques et élégantes de la décennie, le magnifique 1972, véritable ode au folk rock satiné et grand format des années 70 qui, tout en reconstituant à la perfection le son d’une époque, sonnait également comme le disque le plus personnel de son auteur. Un chef d’œuvre qui aujourd’hui encore n’a pas pris une ride. Continuer « Josh Rouse, Love In The Modern Age (Yep Roc Records) »

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , , , , , ,

The Shifters, The Shifters (Future Folklore)

Les petites maisons de disques indépendantes françaises auraient-elles trouvé une corne d’abondance de groupes en Australie ? Après Polaks et Vintage Crop, S01E02 de notre nouvelle série: Future Folklore et The Shifters. Si le label hexagonal existe depuis 2015, il ne s’agit que de leur second vinyle, en plus de deux cassettes d’Yves Bernard et…  Continuer « The Shifters, The Shifters (Future Folklore) »

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes ,

Gary War, Gaz Forth (Feeding Tube Records)

Gary WarEn dépit de quelques beaux exemples, le succès d’Ariel Pink ne profite guère à ses vieux amis. Ces jours-ci, Julia Holter et John Maus font figure d’exception après quelques années d’indifférence – on ne cessera de rire en songeant à l’accueil de Songs en 2006 par les médias qui l’encensent aujourd’hui. Et pourtant, entre Norah Keyes (The Centimeters, Rococo Jet), Robert Robinson (Sore Eros), Matt Fischbeck (Holy Shit), Geneva Garvin (Geneva Jacuzzi), le loufoque Harry Merry et Greg Dalton (Gary War), le talent ne manque pas… Continuer « Gary War, Gaz Forth (Feeding Tube Records) »

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , , ,

The Garden, Mirror Might Steal Your Charm (Epitaph)

The Garden Mirror Might Steal Your CharmQu’il fasse sortir de votre bouche sèche un soupir de contentement ou une nausée incontrôlable, impossible d’enlever au troisième album de The Garden, Mirror Might Steal Your Charm, son étourdissante propension à provoquer des réactions aussi épidermiques qu’imprévisibles. Depuis haha en 2015 et la poignée de singles et EP’s qui l’ont suivi (dont le toujours délicieux Call This # Now en 2016), les frères jumeaux Wyatt et Fletcher Shears semblent avoir perfectionné leur punk oblique et quasi-aléatoire pour en faire aujourd’hui la plus excitante démonstration d’un rock en négation, crachant de l’idée tordue par hectolitres, à des lieues de la lente décomposition d’un certain indie rock aux guitares papiers-peints tricotant de l’accord bossa-nova sous péridurale. Continuer « The Garden, Mirror Might Steal Your Charm (Epitaph) »

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , , ,

Vintage Crop, TV Organs (Polaks Records)

Quinze ans plus tôt, difficile d’imaginer une connexion plus improbable que Geelong en Australie et Gennevilliers du coté de Paris. Pourtant, les punks anglophones de Vintage Crop viennent de publier leur premier album TV Organs sur Polaks, un label français. Si Geelong est une ville de taille modeste en nombre d’habitants (entre Reims et Le Havre, pour situer), elle héberge, à quelques pas de Melbourne, une jolie scène underground autour de la formation Ausmuteants: Hierophants, Living Eyes et plus anciennement les géniaux Frowning Clouds.

Continuer « Vintage Crop, TV Organs (Polaks Records) »

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , , , , ,

Unknown Mortal Orchestra, Sex & Food (Jagjaguwar)

Depuis 2011, le néo-zélandais Ruban Nielson, aidé de l’américain Jacob Portrait, poursuit son œuvre avec une agréable constance, éditant en moyenne, tous les deux ans, un long format. Trois ans après le clivant Multi-Love (2015), Unknown Mortal Orchestra publie ainsi son quatrième album, Sex & Food, le troisième pour la maison Jagjaguwar (Bon Iver, Foxygen, Preoccupations). Continuer « Unknown Mortal Orchestra, Sex & Food (Jagjaguwar) »

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , , , , ,

En Attendant Ana, Lost and Found (Montagne Sacrée, Buddy)

En Attendant AnaAprès un prometteur format court, Songs From The Cave (2016), nous attendions fiévreusement un premier album de la formation parisienne En Attendant Ana. Si l’enregistrement de leur précédente sortie était quelque peu amateur, nous espérions secrètement que les cinq Parisiens auraient à cœur de créer le plus beaux des écrins, pour leur passage au long format. Continuer « En Attendant Ana, Lost and Found (Montagne Sacrée, Buddy) »