Catégories chroniques nouveautésÉtiquettes , ,

Mount Eerie, Now Only (P.W. Elverum & Sun)

Le bouleversant A Crow Looked At Me paru l’an dernier a marqué les esprits. Une mise à nue complète, et rare, d’un artiste qui ressassait le long d’une dizaine de chansons fragiles, émouvantes et éprouvantes la disparation trop brutale de sa compagne, la bédéiste et musicienne québécoise Geneviève Castrée, alors même que le couple venait de donner naissance à une petite fille. Continuer « Mount Eerie, Now Only (P.W. Elverum & Sun) »

Catégories sous surveillanceÉtiquettes , , , , , , ,

Habile Bill

Photo : Marlène Vrignon

Qui ?

Quentin Bendimerad (Claviers)
Paul Cossé (batterie)

Continuer « Habile Bill »

Catégories chroniques nouveautésÉtiquettes , , , ,

Fontaine Wallace, Fontaine Wallace (Microcultures/Differ-ant)

Superflu. Un groupe-culte ? Ça semble un peu exagéré. Pourtant, ça correspond peu ou prou à la définition donnée du genre : après tout, cette formation nordiste, active entre 1998 et 2007, a acquis un (petit) noyau dur d’amateurs dévoués. En suis-je ? Pas sûr. Je possède Tchin-Tchin (2000) et le tardif La Chance (2007), mais les écoute rarement.

Continuer « Fontaine Wallace, Fontaine Wallace (Microcultures/Differ-ant) »

Catégories chroniques nouveautésÉtiquettes , , ,

The Caretaker, Everywhere at the End of Time, Stage 4 (History Always Favors The Winner)

The Caretaker - Everywhere at the End of Time, Stage 4Il n’y a aucun plaisir à tirer de cet album. Aucune joie. Aucun contentement. Il n’y a rien à y faire, rien à y vivre, si ce n’est y errer sans but dans la tempête. Un très mauvais moment à passer seul, les yeux flasques et la gueule ouverte, pour mieux subir l’irrespirable odeur de décomposition qui s’en dégage. Dans le noir, évidemment. Qui voudrait contaminer le soleil d’un tel poison ? Continuer « The Caretaker, Everywhere at the End of Time, Stage 4 (History Always Favors The Winner) »

Catégories disques rares et oubliésÉtiquettes ,

Watter, History Of The Future (Temporary Residence / Import)

Pour bien inaugurer cette rubrique, commençons par un disque qui remonte à la nuit des temps, vieux d’une éternité impalpable. Il date d’octobre dernier. Si au gré de sa fantaisie, section26 vous fera part de ses véritables pépites de grenier selon les envies de ses rédacteurs, nous nous efforcerons également (mais sans courir, la marche rapide nous sied très bien) de parfois laisser l’actualité immédiate de côté pour mieux la faire réapparaître à l’occasion. Comme ici, lorsque nous apprenions il y a peu que Watter honorerait la scène peu visible, mais nécessaire de l’espace B le jour du Disquaire Day. Et pour vous donner une idée de l’importance de la chose, voici ce que j’écrivais, il y a quatre ans, en juin 2014.  Continuer « Watter, History Of The Future (Temporary Residence / Import) »

Catégories chroniques nouveautésÉtiquettes , , , ,

Musique Chienne, La maison de Billy (Cheptel Records)

Musique chienne La Maison de BillyOn l’a vu poser en photo sur les réseaux, l’air plutôt fier, avec ses vinyles tout frais pressés sous le bras. Fin mars, Flavien Berger passait rendre visite aux amis disquaires de Ground Zero à Paris pour déposer le premier album de Musique Chienne. Ce petit non-événement illustre plutôt bien ce qui se dégage de La Maison de Billy.

Continuer « Musique Chienne, La maison de Billy (Cheptel Records) »

Catégories chroniques nouveautésÉtiquettes , , , , ,

Stratocastors, Living Under The Johnny Vacances (Et Mon Cul c’est du Tofu? / ɖɛɠəɭɨʈe)

Stratocastors, le nom claquerait bien pour un groupe hommage à Eric « papa » Clapton et Mark « rasant » Knopfler. Nous imaginons déjà quatre fringants quinquas, fièrement équipés de Fender Strat’ Fiesta Red vintage, reproduisant, inlassablement, Layla ou Sultans of Swing. Un tour en concert permet fort heureusement de dissiper le doute : ils sont pas tout à fait trentenaires, désargentés et fans de post-punk.  Continuer « Stratocastors, Living Under The Johnny Vacances (Et Mon Cul c’est du Tofu? / ɖɛɠəɭɨʈe) »

Catégories portraitÉtiquettes

Dropkick

Amateur éclairant

Depuis deux décennies, les Écossais de Dropkick n’ont eu de cesse de composer une œuvre aussi précieuse que confidentielle, dernièrement  enrichie d’un treizième épisode intitulé Longwave. L’occasion rêvée de s’entretenir avec Andrew Taylor, amoureux des mélodies majeures et des guitares tintinnabulantes, et leader presque malgré lui d’une formation trop modeste.

Continuer « Dropkick »