Catégories interviewÉtiquettes ,

Les Anoraks Sages

Entretien avec Anne Moyon

Pour la sortie du numéro unique de Mushroom, il fallait frapper fort ! Rappeler ce qu’était la fin des années 80, moment de gestation de Magic Mushroom, ère nouvelle pour la presse indie pop qui allait naître et exploser au cours des 90’s, dans le sillon « ligne claire » initié par Les Inrockuptibles en 1986. En cherchant dans mes archives, je suis retombé sur cette vieille cassette C 90 qui contenait un entretien avec Anne Moyon du fanzine iconique Les Anoraks Sages. Le moment idéal pour exhumer ce trésor, Anne ayant été une activiste de l’Internationale underground au moment même où les fans d’indie pop se comptaient encore en France sur les doigts de la main. Continuer « Les Anoraks Sages »

Catégories interviewÉtiquettes

Le mythe décisif

Metronomicon Audio Records

De Sun Records à Hyperdub en passant par Postcard ou Creation, les labels indés portent généralement une vision précise, défendent une scène particulière, appartiennent à un moment qui fait leur histoire – et vice-versa. Ce genre d’assertion définitive ne fonctionne pas avec Factory Records. Ni 4AD. Ni Metronomicon Audio, puisque c’est de lui qu’il s’agit. Née avec le siècle, sise à Oslo mais rayonnant (potentiellement) dans le monde entier, la structure norvégienne est l’une des plus attachantes de notre époque. Sans doute car elle n’en partage guère le goût, tout en l’embrassant sans réserve.
Continuer « Le mythe décisif »

Catégories interviewÉtiquettes , ,

Boucles hantées

Bibio

Un léger souffle, comme le reliquat poussiéreux d’un enregistrement effectué sur une machine antédiluvienne, comme la brise perçue à travers les feuilles des arbres, parcourt la plupart des longues plages instrumentales de Phantom Brickworks. L’écho d’une présence, ou d’une absence, selon ce que notre imagination voudra bien percevoir. Le souvenir dématérialisé est un élément central de l’album : ce que l’on retient de quelque chose qui a disparu, et la trace imperceptible de son passage. L’abstraction de l’ambient était sans doute la façon la plus profonde, et la plus inspirante d’exprimer ces choses pour Stephen James Wilkinson, alias Bibio.
Continuer « Boucles hantées »