Catégories billet d’humeurÉtiquettes , ,

Ultracrush : Nouvelle vague

Ultracrush
Ultracrush, visuel du single « Swimming »

C’est l’histoire d’un coup de foudre. Ou plutôt de coups de foudre. Parce qu’il y en a déjà eu. Plusieurs. Depuis maintenant quatre décennies – environ, ne chipotons pas. Des émois démesurés, qui sans doute n’arrivent pas qu’à moi… Poser un disque vinyle sur la platine, glisser un CD dans le lecteur, lancer un fichier MP3 (qu’importe le flacon, vraiment…), et en l’espace de quelques secondes, savoir que la chanson ne pourra pas nous décevoir. Savoir qu’on va la réécouter en boucle – pour certaines, d’une manière presque (pourquoi presque ?) obsessionnelle… Savoir que parfois, on lui sera infidèle – quelques heures, quelques jours, quelques mois, quelques années. Et que les retrouvailles seront aussi intenses que la première fois – frissons et chair de poule comme effets visibles par d’éventuels témoins. Il y en a plusieurs des comme ça… Je pourrais dresser une liste – ou mieux, en faire une playlist (note pour plus tard, donc) –, mais elle serait (trop) longue. Continuer « Ultracrush : Nouvelle vague »

Catégories billet d’humeur, chronique réédition

Psychocandy, l’âge du Christ

The Jesus and Mary Chain, PsychocandyAu détour des réseaux sociaux, j’ai appris hier que Psychocandy, le premier album de The Jesus And Mary Chain (ex-aequo, je crois, avec I Love You But I’ve Chosen Darkness dans la course au titre du meilleur nom de l’histoire) fêtait ses trente-trois ans. Avec un passé où se croisent une éducation judéo-chrétienne et quelques années de Fac d’histoire, la référence m’a paru suffisamment savoureuse pour que je rallume mon vieil ordinateur professionnel afin de retrouver quelques lignes que j’avais dû écrire au sujet de ce disque que j’avais reçu en 1985 (l’année de mon bac et d’autres petites choses un peu plus importantes) comme un uppercut en plein ventre – même si deux singles et le concert parisien des Bains-Douches (oui, j’avoue, j’en étais) avaient annoncé la douleur. Visiblement, je n’étais pas resté suffisamment sur mes gardes… Trente-trois ans plus tard, ces chansons, ces larsens, ces rythmiques spectoriennes, ces mélodies inusables, ces photos n’ont pas pris une ride. La claque reste la même. Et j’en redemande.

Continuer « Psychocandy, l’âge du Christ »

Catégories billet d’humeur

Il y a un an pile…

Fanzine Mushroom par Section26
Artwork par Samuel Etienne

Il y a un an pile, 26 journalistes d’un même magazine claquaient ensemble la porte de leur maison, laissant un intrus avec les clés. Un geste fort, dans la foulée du départ du rédacteur en chef et de son adjointe deux mois plus tôt. Trois semaines après, nous sortions Mushroom, soit quelques jours avant Noël. 64 pages de retrouvailles avec ceux qui ont créé le titre, et d’articles que nous avions chacun envie de publier, dans cet esprit libertaire du fanzine que nous étions à nos débuts. Certains d’entre nous pensaient que la période n’était pas la meilleure, qu’on allait se ramasser une fois les fêtes passées… Et puis non. Continuer « Il y a un an pile… »

Catégories billet d’humeurÉtiquettes , ,

I Wear Your Ring – Cocteau Twins

17 secondes qui ont changé ma vie

I Wear Your Ring – Cocteau Twins 17 secondes qui ont changé ma vie Fred Valion

Je n’avais jamais envisagé de tomber amoureux d’Elizabeth Fraser. En 1990, alors que paraissait Heaven or Las Vegas, le sixième album de ses Cocteau Twins, mon cœur n’avait d’ailleurs jusque là chaviré que pour deux êtres : la jeune Magali, petit fantôme aux boucles noires qui, son amour innocent sous le bras comme un doudou, hantait le souvenir de mon cinquième anniversaire, et la blonde Elisabeth, qui m’avait littéralement sauvé de la noyade en cours de natation quatre ans plus tard, à qui j’avais littéralement promis ma vie, et qui avait littéralement disparu un matin, sans sommation, happée par les limbes de la mobilité professionnelle parentale. Continuer « I Wear Your Ring – Cocteau Twins »

Catégories billet d’humeurÉtiquettes , ,

The Apartments au Sonic à Lyon, le 12 octobre 2018.

The Apartments / Photo : Michel Valente
Peter Walsh & 49 Swimming Pools, 11/11/2009 à l’Européen / Photo : C. Basterra

Je me souviens très précisément du 11 novembre 2009. C’était un mercredi, le soleil avait joué avec les nuages toute l’après-midi avant de laisser la place à une fine pluie. Je m’en souviens très précisément car j’ai assisté ce jour-là à un des concerts qui a le plus marqué ma vie. Lorsque j’ai emprunté la rue Biot, après m’être trompé de sortie au métro de la Place de Clichy, j’ai tout de suite été saisi par ses lettres noires qui se détachaient sur le fond lumineux (blanche, la lumière) de l’enseigne : Peter Walsh  – & 49 Swimming Pools, le groupe sans qui… Continuer « The Apartments au Sonic à Lyon, le 12 octobre 2018. »

Catégories billet d’humeurÉtiquettes , , , , ,

Say goodbye, wave hello.

Peter Milton Walsh / The Apartments
Peter Milton Walsh / The Apartments

Alors que sort un nouvel EP live et numérique, Initials PMW, et débute une tournée française de The Apartments (complété comme les dernières tournées par Antoine Chaperon et Natasha Penot), retour sur l’un des chefs d’œuvre (ndlr. on évoque ici l’une des rares discographies à ne compter que des chefs d’œuvre) de l’Australien Peter Milton Walsh, A Life Full Of Farewells, paru en 1995 et dont on attend désormais une réédition (vinyle) en bonne et due forme. Continuer « Say goodbye, wave hello. »

Catégories billet d’humeurÉtiquettes , , , ,

45 Tours de piste

Photos : Alexandre Gimenez-Fauvety

En 2019, Slumberland Records fêtera ses trente ans. À cette occasion, le label éditera un Singles Club en 45 tours. Ce réjouissant bond dans le passé prend des allures de baroud d’honneur pour un format dont la santé est vacillante, malgré le succès récent, non démenti jusqu’ici, du vinyle. Joignons-nous au label dans la célébration de ce lumineux support, celui des plus timbrés dans la secte des collectionneurs de disques.

Continuer « 45 Tours de piste »

Catégories billet d’humeurÉtiquettes , , , ,

Hommage : Trish Keenan / Broadcast

La regrettée Trish Keenan aurait eu 50 ans aujourd’hui. Comme chaque année, son compagnon James Cargill dévoile un titre inédit de Broadcast. Aujourd’hui, c’est la renversante « Petal Alphabet » qui nous rappelle au souvenir de notre idole. Continuer « Hommage : Trish Keenan / Broadcast »